Accueil Non classé NE PASSEZ PAS POUR UN MONCHU (*) Pourquoi la mondeuse s’appelle-t-elle ainsi ?

NE PASSEZ PAS POUR UN MONCHU (*) Pourquoi la mondeuse s’appelle-t-elle ainsi ?

0
0
8
Pour Sandrine Brillat, de la Halle aux Vins à Aix-les-Bains, la mondeuse est aujourd’hui un vin savoyard très demandé. Pour elle, la mondeuse noire accompagnera des viandes rouges et la blanche, le poisson emblématique du lac du Bourget, le lavaret. Quant à la grise, une production encore trop confidentielle ne permet pas une commercialisation normale. Sa préférée, la mondeuse noire, provient des vignobles d’Arbin.  Photo Le DL /M.G.

Pour Sandrine Brillat, de la Halle aux Vins à Aix-les-Bains, la mondeuse est aujourd’hui un vin savoyard très demandé. Pour elle, la mondeuse noire accompagnera des viandes rouges et la blanche, le poisson emblématique du lac du Bourget, le lavaret. Quant à la grise, une production encore trop confidentielle ne permet pas une commercialisation normale. Sa préférée, la mondeuse noire, provient des vignobles d’Arbin.  Photo Le DL /M.G.https://www.ledauphine.com/savoie/2019/08/14/pourquoi-la-mondeuse-s-appelle-t-elle-ainsi

Au Ier siècle après Jésus-Christ, le pays des Allobroges était déjà réputé pour ses vins. Ainsi, un cépage -l’allobrogica- donnait un vin nommé picatum. Une appellation liée au goût que lui conférait la poix qui garnissait les parois intérieures des tonneaux ou des jarres afin d’éviter l’oxydation.

La vitis allobrogica identifiée par les romains était une sorte de “proto-mondeuse”. Elle pourrait avoir donné naissance à la mondeuse noire et à la syrah. En effet, ces deux vins ont occupé l’emplacement des vignobles de l’Allobrogica au XIXe  siècle. Quant à l’origine du nom mondeuse, il fait toujours débat.

Savoyarde, la mondeuse ?

Pour certains, cette appellation viendrait du savoyard “moduse” ou “mandousa”, une espèce de raisin qui rend beaucoup de moûts. D’autres affirment que mondeuse est un nom dérivé d’un terme de Suisse romande qui signifie “plant de vigne dont les feuilles tombaient avant la vendange”. Ses déclinaisons patronymiques sont “grosse syrah”, “maldoux”, “cotillon des dames”, “molette noire”, “grand picot”, “marsanne ronde”, “savoyet” ou encore “Anne Savoie”.

Savoyarde, la mondeuse ? Pas seulement. Elle se rencontre également en Italie sous le nom de “refesco”.

La mondeuse est cultivée tout particulièrement dans la Combe de Savoie, où elle représente 10 % du vignoble. Ce territoire était déjà entouré de vignes au IIe siècle.

Le gamay n’a qu’à bien se tenir…

Mais à la fin du XIXe  siècle, la crise du phylloxera, un puceron importé des États-Unis, a détruit en quelques années une très grande partie du vignoble français. Il a provoqué la disparition de cépages et de vignobles ancestraux. La mondeuse n’a pas été épargnée. À la veille de cette crise, elle couvrait plus de la moitié du vignoble savoyard. Il faudra attendre le début des années 80 pour retrouver de nouveaux cépages.

C’est à Arbin, dans la combe de Savoie, tout près de Montmélian, entre Chambéry et Albertville, que la mondeuse atteint le sommet de sa spécificité. Ce vin conteste aujourd’hui au gamay le premier rang commercial.

(*) Monchu : touriste en patois savoyard

________________________________________
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par ludovin
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Prenez garde au goût de fumée pour vos vinifications

Vendredi 13 septembre 2019 par Alexandre Abellan https://www.vitisphere.com/actualite-9023…