Accueil Non classé Le vignoble de Soave rentre au patrimoine agricole mondial

Le vignoble de Soave rentre au patrimoine agricole mondial

0
0
19
13 600 hectares de paysages sont classés, composés à 60 % de vignes. – crédit photo : Consorzio di Tutela del Soave
Entre traditions historiques et adaptations techniques, le travail manuel des vignerons de cette appellation vénitienne mérite d’être préservée et reconnue pour l’ONU.

Classé « Système Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial » (SIPAM), le vignoble de Soave (Vénétie) vient d’être inscrit dans le réseau patrimonial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). Ce classement est une reconnaissance de l’unicité de cette production viticole en forte pente, qui cultive manuellement depuis des millénaires des cépages autochtones : la Garganega ou le Trebbiano di Soave. Ceux-ci sont actuellement concurrencés par des cépages plus recherchés, comme la Glera pour le Prosecco ou le Pinot Grigio pour les vins blancs. La préservation de ce patrimoine végétal est l’une des raisons de ce classement, qui reconnaît aussi une viticulture atypique.

Situées dans la partie orientale de la plaine de Vérone, les collines viticoles du plateau de Lessini remonteraient à l’Empire romain. Mais avec ses murets et talus, la forme actuelle de ses terrasses aurait 200 ans, selon le Consortium de Tutelle des vins de Soave (allant de la DOC effervescente à la passerillée DOCG Recioto di Soave). Parmi les vignobles de pentes, la spécificité des parcelles de Soave est d’être cultivée selon une technique locale de pergola.

« Zone rurale d’intérêt historique »

« Notre admission au programme des SIPAM marque une nouvelle étape dans notre travail de reconnaissance. [En 2016], notre vignoble a été la première zone rurale classée d’intérêt historique en Italie » souligne Arturo Stocchetti, le président du consortium de Soave.

SIPAM
Peu connu en Europe, le programme de préservation de l’agriculture traditionnelle SIPAM regroupe 54 paysages remarques dans 21 pays dans le monde. Cette liste a été lancée en 2002 par la FAO, d’abord pour l’Asie et l’Amérique du Sud, et désormais dans le reste du monde. L’objectif des SIPAM est d’« identifier et de protéger les systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial ainsi que les paysages, la biodiversité agricole, les systèmes de connaissances et la culture qui leur sont associés ». Pour les raisins de table, le programme a déjà classé le vignoble jardinier de Xuanhua (en Chine), et vient d’accueillir celui de la vallée de Jowzan (en Iran)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par ludovin
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le droit de bouchon n’est qu’un usage

Juridique et social - jeudi 29 août 2019 12:27 Le droit de bouchon est une pratique de la …